Le droit en révolution(s) : Regards sur la critique du droit des années 1970 à nos jours PDF

Le World Wide Web n’existait pas sous sa forme actuelle il y a seulement quelques années; il n’existait pas du tout il y a dix ans.


ISBN: 2275028560.

Nom des pages: 236.

Télécharger Le droit en révolution(s) : Regards sur la critique du droit des années 1970 à nos jours gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La critique du droit suscite un nouvel intérêt depuis quelques années à l’heure où les universités s’européanisent et se professionnalisent et alors même que le projet critique a eu en définitive peu d’échos sur l’enseignement et la recherche au sein des facultés de droit françaises. L’émergence de la critique du droit fût intimement liée à une époque, les années 1970, marquées par le développement des luttes sociales et le renouvellement de la pensée marxiste. Le milieu juridique sort alors de son isolement. Des praticiens du droit, avocats, magistrats, etc. se syndiquent, mènent une réflexion critique sur les institutions judiciaires ou administratives et développent des pratiques alternatives tandis que les facultés de droit voient naître une série d’initiatives scientifiques et pédagogiques dont le mouvement  » Critique du Droit  » fût la manifestation la plus significative. Ce dernier réunit des juristes et politologues français qui souhaitent réintroduire le social et le politique dans le juridique à partir d’une perspective marxiste. Au-delà, ils cherchent à définir un projet scientifique et pédagogique en rupture avec les recherches et enseignements en cours dans les facultés de droit. Cet ouvrage rassemble les contributions de juristes, de sociologues et d’historiens qui portent sur la genèse, les caractéristiques, les productions mais aussi l’héritage de la critique du droit. Elles s’efforcent aussi de la resituer dans un contexte international qui donne à voir, selon des modalités et une temporalité variables, d’autres expériences critiques notamment en Amérique latine. L’ouvrage donne aussi la parole à ceux – universitaires, praticiens du droit – qui furent les acteurs de la critique du droit.

Il y a eu un regain d’intérêt pour la forme parmi les groupes comme les nouveaux formalistes. Plusieurs études récentes ont également montré la tendance des mouvements à subsister au-delà de la réalisation de leurs objectifs initiaux (Messinger 1955, Sills 1957). C’est le paradoxe: ce qui est un moyen nécessaire à une fin est souvent le moyen qui empêche l’accomplissement de la fin.

Pour Bentham, l’importance de ce principe en tant que pratique. Le communisme soutient que la seule façon de résoudre ces problèmes est que la classe ouvrière (ou le prolétariat) remplace la classe dirigeante riche (ou la bourgeoisie) par l’action révolutionnaire afin d’établir une société pacifique et libre, sans classes ni gouvernement. Il est clair que vous ne pouvez pas avoir beaucoup de progrès en médecine sans tout le système technologique et tout ce qui va avec.  » New York: Harper. Une édition de poche a été publiée en 1958 par New American Library.