Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècles : Volume 1 PDF

Une question discutable dans l’eschatologie chrétienne Paul J. Griffiths.


ISBN: 2204095753.

Nom des pages: 217.

Télécharger Introduction à la théologie des IIe et IIIe siècles : Volume 1 gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Cette introduction est une somme qui englobe toute la
littérature chrétienne des IIe et IIIe siècles, de quelque
provenance que ce soit, y compris gnostique ou apocryphe.
Elle s’inscrit dans une vision de la théologie de l’histoire et
adopte donc un plan correspondant aux étapes du plan divin de
salut, depuis le Dieu inconnu et son entreprise créatrice jusqu’à
l’accomplissement final du cosmos et de l’humanité, en passant
par l’action de l’Esprit dans le temps et l’incarnation du Verbe
en Jésus. L’enjeu est cosmique, mais surtout anthropologique :
il s’agit de comprendre quel salut est apporté par quel Sauveur.
A chaque étape, les auteurs chrétiens, qu’ils soient gnostiques
ou « orthodoxes », sont mis en relation et inaugurent sous les
yeux du lecteur une discussion féconde qui éclaire les
passages scripturaires, objets de cette confrontation. Il en
résulte une vision d’ensemble à la fois simple et riche, qui
renouvelle en grande partie la représentation reçue du
christianisme primitif et de son rapport au texte biblique. Les
versets de l’Ecriture ainsi commentés apparaissent sous un jour
inédit, représentatif de leur toute première réception dans les
communautés chrétiennes. Se dessine alors un christianisme
pluriel, traversé de tensions, mais non éclaté, car partageant
les mêmes problématiques.

Heureusement pour nous, il a eu accès à des documents dont l’existence était peu connue, voire inexistante. Quelle joie consommée de voir cette troisième édition de sa théologie chrétienne largement influente. Au printemps de 586, le roi Leovigild a été remplacé par son fils Reccared.

Ce que nous voyons et entendons contre la foi n’est pas nouveau. L’idée que quelque chose pourrait venir de l’Est égal à la pensée européenne, ou même supérieure, n’entre jamais dans l’esprit de ces écrivains, et donc leur incapacité totale à comprendre et à apprécier ce qui est vraiment précieux dans la littérature orientale. Alicia Ostriker, dans son poème, « L’histoire de Josué », imagine Joshua en conversation avec Yahweh à l’entrée de Canaan. Lipschits et J. Blenkinsopp (éds.), Judah et les Judéens à l’époque néo-babylonienne (Winona Lake, Indiana: Eisenbrauns, 2003), 93-107.