Ibrahim, ou L’illustre Bassa (Éd.1643) PDF

Dans cette gravure Petrucci particulière de la CMBM, quatre pièces supplémentaires ont été ajoutées en manuscrit en 1850.


ISBN: 2012556337.

Nom des pages: 264.

Télécharger Ibrahim, ou L’illustre Bassa (Éd.1643) gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Ibrahim, ou L’illustre Bassa , tragi-comédie… par M. de Scudéry
Date de l’édition originale : 1643

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Toutes ces choses, au nom des Églises de Fraunce et de Belgie, sont soumises au jugement libre et discret de toutes les autres Eglises. Par conséquent, travaillez à être satisfait de lui, à le prendre et à l’estimer, et à l’amincir pour qu’il soit tout en tous. Stuttgart, 1996. Oblong, 13 x 9 cm, 5 cahiers, c.325 pp. Coupe en ligne de l’édition Pierre Ballard, Paris, 1623. 27 airs pour trois, quatre et cinq parties, adaptés aux voix ou aux instruments.

Les dates indiquées sont le 18 juin 1622, le 13 novembre 1625 et le 21 octobre 1626. Mais l’un des problèmes récurrents avec les citoyens vénitiens qui ont servi dans le bureau était qu’ils ont finalement quitté le service vénitien ou ont préféré retourner à Venise. Il indique plus probablement ce qu’il pensait que ses lecteurs vénitiens s’attendaient à entendre, et à quel point il avait confiance en leur propension à acheter en gros un tel Autre des Turcs bibliquement et classiquement infléchi. Ils respiraient une gravité et une douceur italiennes dans la poésie française, ce qui n’était pas sans effet sur le travail même de leurs successeurs immédiats; mais ils ne produisirent aucune poésie de si grands et brillants mérites pour justifier à ces successeurs la violence qu’ils faisaient à plus d’un titre au génie de la langue et à l’amour français du sens, de la logique et de l’ordre.